🇫🇷 Qui sommes-nous?

Lorsque nous avons commencé notre collection de vieux jouets, en 1995, nous n’aurions jamais imaginé l’ampleur que celle-ci allait avoir aujourd’hui.

Au dĂ©but, nous collectionnions de vieux ours en peluche, des tricycles, des bouliers compteurs… Et un beau jour, Peter est rentrĂ© Ă  la maison avec une vieille voiture Ă  pĂ©dales. Nous ne savions rien au sujet de ce type de jouets. Cette petite voiture portait la marque « Torck Â». Ce fut le dĂ©part de ce qu’on pourrait appeler aujourd’hui une « collection exhaustive Â».

A partir de cet instant, la marque Torck devenait l’objet de toutes nos préoccupations. Et l’expression est faible!

Soulignons d’emblĂ©e que la notion de « qualitĂ© Â» occupe dans notre collection privĂ©e, Ă  l’instar de ce qui Ă©tait dĂ©jĂ  le cas aux usines Torck, une place de tout premier plan.

 SpeelgoedmuseumMechelen-2

Selon nous, cette collection doit absolument s’inscrire dans le cadre du « Patrimoine de notre ville de Deinze, patrimoine de Belgique Â» ! C’est prĂ©cisĂ©ment pour cette raison qu’il est primordial que nos voitures Ă  pĂ©dales soient Ă  la fois aussi complètes que possible et – c’est très important – conservĂ©es dans leur Ă©tat authentique. Ce qui veut dire que la première couche de peinture, le volant, les roues, l’enjoliveur, les feux, la grille de radiateur et les autres accessoires sont autant d’élĂ©ments qui doivent ĂŞtre prĂ©sentĂ©s dans leur Ă©tat original. Aucun Ă©lĂ©ment ne peut ĂŞtre contrefait ou restaurĂ©; le moindre dĂ©tail doit ĂŞtre conforme au catalogue qui prĂ©sentait la voiture en question ! Ce n’est que lorsque de telles conditions sont remplies que l’on pourra parler de « vieux jouets authentiques Â» et de « pur patrimoine Â».

N’oublions cependant pas que nous dĂ©tenons une collection de « jouets Â»â€¦ qui ont donc Ă©tĂ© utilisĂ©s intensivement par des enfants… et, croyez-nous, lorsque nous entendons les rĂ©cits des anciens propriĂ©taires de voitures Ă  pĂ©dales Torck, certaines d’entre elles ont connu une vie aussi belle que mouvementĂ©e… : un conducteur dans la voiture, un frère sur le capot arrière et, attachĂ© par une corde au pare-chocs arrière, le tricycle de la petite sĹ“ur… et en avant la musique! Cela n’a pas manquĂ© de laisser des traces!

hoofdfoto

Une quĂŞte intensive et persĂ©vĂ©rante, une importante dose de chance, beaucoup de passion et la volontĂ© de ne jamais lâcher prise nous ont permis d’aboutir Ă  notre collection actuelle et exclusive de voitures Ă  pĂ©dales Torck. C’est le fruit d’efforts soutenus, mais aussi d’une vĂ©ritable passion!

Mais notre collection ne se limite pas aux objets eux-mêmes fabriqués par les usines Torck: nous avons également constitué de véritables archives, qui se composent de tous les catalogues de toutes les années, de dépliants, de brochures et d’affiches Torck originales, voire même de certains gadgets!

Nous possédons divers exemplaires Torck qui n’ont été produits qu’une seule fois: ainsi, le camion Torck avec remorque qui a été exceptionnellement produit à l’occasion de l’exposition universelle qui s’est tenue à Bruxelles en 1958. Cet objet a une longueur de pas moins de 2 mètres 65, et nous le possédons dans son état original et complet. Le retrouver relevait de l’exploit, c’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Autant dire que ce fut la cerise sur notre gâteau Torck!

Le fait de pouvoir ajouter ainsi des objets produits à titre exceptionnel donne bien sûr à notre collection un caractère absolument exclusif!

*  *  *

Mais nous ne nous sommes pas limités uniquement à la marque Torck!

A une certaine époque, Deinze était un centre de fabricants de jouets. C’est ainsi que nous avons pu retrouver, entre autres, des pièces de Swan, Periclès, Puls-Bovie et Beeusaert. De ce dernier fabricant nous possédons non seulement les chevaux en carton bouilli, mais aussi – et c’est ce qui confère de nouveau à la chose un caractère exceptionnel – les moules en fonte qui ont permis de les réaliser. La firme Beeusaert fabriquait aussi des soldats en papier mâché et toute la collection des marionnettes de Tintin: ici encore, nous possédons non seulement les objets en question, mais aussi de nombreux moules originaux.

En ce qui concerne Swan, c’est surtout leur placard de publicité et leurs anciennes superbes affiches qui ont tiré notre attention.

Autre sujet d’étonnement pour nos visiteurs: lorsque ceux-ci dĂ©couvrent « le lapin Â» de Periclès: un cyclorameur sous forme de lapin, dans son Ă©tat d’origine et mĂŞme dans sa couleur d’origine!

La voiture à pédales en bois de Puls-Bovie constitue l’un de nos autres joyaux: il s’agit d’une voiture tandem, deux enfants placés l’un derrière l’autre. Pièce tout à fait exceptionnelle, quand on sait qu’elle date de 1907, et qu’elle est encore tout à fait dans son état original, et dans sa couleur d’origine, sans avoir subi la moindre restauration. Unique en son genre!

*  *  *

Le fait d’avoir été invités, en 2009, par le Musée national du jouet de Belgique, à Malines, pour faire découvrir notre collection en exclusivité au grand public, aura été pour nous la plus grande consécration nationale dont nous pouvions rêver! Un grand honneur pour nous que cette exposition qui aura duré plus de cinq mois: une salle entière remplie de la nostalgie des voitures à pédales, le tout présenté dans des décors magnifiques. Les réactions à cette exposition furent fabuleuses. Son succès et sa notoriété auront dépassé de loin les frontières de notre pays.

L’exposition suivante, dĂ©nommĂ©e « Speeltijd Â» (« l’heure de la rĂ©crĂ©ation Â»), s’est tenue en 2010, Ă  Gand: pendant quatre mois, nos voitures Ă  pĂ©dales furent exposĂ©es dans le musĂ©e « De School van Toen Â» (« l’école d’autrefois Â»). Notre prĂ©sence y a agrĂ©mentĂ© les FĂŞtes Gantoises, et l’exposition fut ensuite encore reprise jusqu’à la mi-novembre. Un cadre unique, en parfaite harmonie avec les jouets que nous y prĂ©sentions.

Affiche2009

En 2011 nous Ă©tions invitĂ©s par la station balnĂ©aire de Blankenberge pour y prĂ©senter nos modèles Torck des annĂ©es ’50 et ’60. L’accent fut spĂ©cialement mis ici sur les fameux jeux de plage publicitaires organisĂ©s Ă  l’époque par Torck: affiche originale annonçant ces jeux, et photos diverses. Cette exposition s’inscrivit Ă©galement dans le cadre de la JournĂ©e du Patrimoine, qui s’est tenue en Flandre le 11 septembre 2011 sous le thème des « Conflits Â».

Au début de l’année 2012, nous investissons alors, pendant quelque temps, le Fort Napoléon à Ostende, pour y exposer nos chères voitures à pédales Torck… Quel succès!

L’exposition « Bons Baisers d’Ostende » retrace 125 annĂ©es d’histoire des usines Torck; elle se dĂ©roule sur un site de rĂŞve et, pendant près de trois mois, recueille l’engouement d’un large public.

A la fin de l’annĂ©e 2012, il y eut du neuf « sur le front Torck Â»: les anciens bâtiments des usines, qui Ă©taient restĂ©s dĂ©saffectĂ©s depuis de longues annĂ©es, furent vendus. Le nouveau propriĂ©taire envisage d’y effectuer des travaux de construction ou de rĂ©novation.

Il nous fut alors demandĂ© si nous n’avions pas envie d’organiser, dans le cadre de la JournĂ©e du patrimoine 2013, une exposition dans ces bâtiments historiques. Quelle question! C’était pour nous la toute dernière occasion de ramener les voitures Ă  pĂ©dales Torck sur les lieux mĂŞmes oĂą elles furent jadis construites: back to their roots! On fit ainsi d’une pierre deux coups, puisque ce fut en mĂŞme temps l’occasion, pour le grand public, de visiter enfin, et pour la toute dernière fois, ces fameux bâtiments: les personnes intĂ©ressĂ©es pouvaient s’inscrire pour participer Ă  l’une des deux visites guidĂ©es parcourant les divers Ă©tages des usines (y compris sur les toits !), avant de se rendre Ă  notre exposition « Torck@Torck Â», destinĂ©e Ă  prĂ©senter une synthèse de l’histoire de cette firme prestigieuse, le tout, comme nous venons de le prĂ©ciser, dans le contexte de la JournĂ©e du patrimoine 2013. Nous avons Ă©tĂ© submergĂ©s de visiteurs, ce fut un franc succès.

A la fin de l’annĂ©e 2013, nous revoilĂ  dĂ©jĂ  avec une exposition aussi surprenante qu’innovatrice: « Torck Revisited Â» a remis sous le feu des projecteurs la nostalgie et le caractère artistique des voitures Ă  pĂ©dales Torck. L’endroit est exceptionnel: les anciennes remises Ă  calèches (rĂ©novĂ©es) du centre culturel « De Abdij Â» Ă  Grammont. Le concept est unique: outre l’exposition consacrĂ©e Ă  notre collection de voitures Ă  pĂ©dales, des artistes grammontois prĂ©sentaient, Ă  l’étage, les Ĺ“uvres que notre collection leur avait inspirĂ©es. Les Ă©coliers avaient Ă©galement Ă©tĂ© conviĂ©s Ă  apporter leur participation artistique et Ă  dessiner leurs modèles de voitures Ă  pĂ©dales. Pas mal de jouets Torck, donc, en ce mois de dĂ©cembre 2013, Ă  Grammont. L’exposition avait commencĂ© le 6 dĂ©cembre: pouvait-on choisir meilleure date? Saint-Nicolas accomplit alors sa journĂ©e la plus chargĂ©e de l’annĂ©e. Mais peut-ĂŞtre nous rĂ©serverait-il l’une ou l’autre surprise? Ce n’est pas pour rien que Peter et moi habitons dans l’un de ses entrepĂ´ts privĂ©s… Nous avions en tout cas dĂ©posĂ© nos chaussons devant la cheminĂ©e.

Et pour 2016, nous avons de bonnes nouvelles pour tous ceux qui nous demandent rĂ©gulièrement pourquoi nous ne disposons pas d’un local d’exposition « permanente Â». Ce sera chose faite en 2016: Ă  partir du 27 fĂ©vrier, une partie de notre collection occupera une place permanente au sein de la « division patrimoine Â» du  MusĂ©e de Deinze et de la RĂ©gion de la Lys. Elle sera dĂ©sormais accessible, donc, au grand public. Une belle reconnaissance pour les efforts que nous avons dĂ©ployĂ©s durant de longues annĂ©es autour de cette collection. Et une nouvelle cerise sur notre « Gâteau Torck Â»!

Le fait qu’un endroit nous soit consacrĂ© au sein du MusĂ©e de Deinze et de la RĂ©gion de la Lys ne nous empĂŞchera cependant pas de poursuivre nos propres expositions en divers lieux de notre pays ou Ă  l’étranger. Car nous ne voulons pas rester inactifs : nous avons encore tant de projets… Nous vous en informerons sur le prĂ©sent site. A bientĂ´t!

Katrien en Peter